Orientations territoriales

Publié le par MLSA

 
Jeudi 11 juin, lors d’un Conseil communautaire de l’Agglo Maubeuge – Val de Sambre, sur la base d’un rapport présenté par Benjamin SAINT-HUILE, de l’intervention d’un chef d’entreprise, d’un formateur, de 2 directrices du Conseil régional et de la directrice territoriale de Pôle emploi et de quelques délégués communautaires, les élus locaux ont décidé d’une politique concernant les demandeurs d’emploi et le rapprochement de la ML, du PLIE et de la MDE au sein d’une organisation unique.

 

Les communes et l’Agglomération, qui connaissent un fort taux de chômage depuis déjà très longtemps, avaient pris de longue date des initiatives de soutien aux demandeurs d’emploi en matière de formation, d’emploi, d’insertion et de création d’entreprises avec la Mission Locale dès 1982, le PLIE en 1996, la maison de l’emploi en 2006 et de nombreuses structures associatives.

 

La nouvelle organisation se veut être un lieu de coordination et de réflexion stratégique et opérationnelle en matière d’emploi, de formation et d’insertion.

Elle sera une porte d’entrée unique pour tous les demandeurs d’emploi et les salariés. Elle offrira des services de première ligne ou orientera vers des acteurs conventionnés pour des actions spécifiques.

Elle s’affiche également comme une porte d’entrée dynamique vers les entreprises et le développement socio-économique du territoire, un lieu d’information et d’échange pour les opérateurs locaux d’insertion ainsi qu’un lieu de coordination de la gouvernance locale en matière d’emploi et de formation.

 

Depuis la mise en œuvre des dispositifs d’insertion, c’est la première fois que les élus des collectivités locales prennent le temps collectivement et publiquement de mener la réflexion sur l’emploi et les publics concernés. C’est la première fois qu’un élu s’implique vraiment dans ces dispositifs.

 

Nous pouvons retenir 3 engagements majeurs :

-      la fusion de la ML, du PLIE et de la MDE ;

-      la construction de 1000 parcours de jeunes pour l’emploi ;

-      et la signature de 800 contrats d’alternance.

 

Il reste dès aujourd’hui à préciser les modalités de la mise en œuvre et de l’évaluation de l’atteinte de ces objectifs. Il est indispensable que maintenant les équipes soient associées.

 

La MLSA, au-delà de la nécessité d'une politique d'emploi et de formation, maintient l'importance et la pertinence d’élargir le champ d'une politique d'emploi à une politique globale de la jeunesse.

 

L'inscription de la ML dans une structure unique pour l’emploi est un élément majeur de reconnaissance, qui cependant ne doit pas réduire l’intervention de l’agglomération à la seule question de l’emploi.

 

Notre territoire doit affirmer la nécessité pour notre société d'accorder une attention particulière à ce moment de la vie plein d'incertitudes et de fragilité qu'est la Jeunesse pour faire en sorte de baliser et d'assurer le difficile chemin vers une vie d’adulte actif dans la citée et dans l’entreprise. Les jeunes sont une force du territoire, agissons ensemble pour leur faciliter l’accès à l’autonomie.

Publié dans Elus

Commenter cet article